Articles les plus consultés

mardi 4 juillet 2017

Egypte, Louxor, Les colosses




Bonjour,

Depuis mon dernier article de 2004 sur
LES colosses d'AménophisIII et LE colosse de Memnon

le site a énormément évolué ! ! 

Je l'ai connu ainsi:


et je le retrouve comme cela : ( janvier 2017 )


Je vous rappelle que Les Colosses sont les plus grands vestiges du
temple funéraire édifié pour Amenhotep III ( ou Aménophis III en grec)
qui devait ressembler à cela.



C'est en mars 2014 que furent dévoilées deux immenses statues d'Aménophis III
portant ainsi à quatre le nombre de colosses.
depuis, les fouilles ont permis de mettre à jour d'autres merveilles.

Le bénéfice en revient à L'archéologue arménienne Hourig Sourouzian qui, depuis 1998
dirige les fouilles du temple d'AmenhotepIII




Près de 12 m de haut pour 450 tonnes ! ! 







merci de vos lectures et à tout soudain ! 




lundi 3 juillet 2017

Egypte, Hurghada, Grande mosquée El Mina

  






Bonjour,

Située en plein centre d'Hurghada, cette mosquée est devenue l'un des lieux à visiter.




Samedi 1er juillet 2017, nous avons décidé d'aller la visiter.
Nous fumes impressionnée par la grande cour extérieure.

Une fois à l'intérieur, un sentiment de calme et de spiritualité nous envahit
 à la mosquée "d'Al-Mina" à Hurghada, 

On nous expliqua que durant le mois de Ramadan
de nombreuses personnes viennent assister 
à la prière des "tarawihs" 
"Les tarawih (arabe : تراويح) sont les prières quotidiennes du soir,
exécutées après celle de la Isha, pendant le mois de jeûne du Ramadan "
(prières surérogatoires  effectuées 
en dehors des cinq prières quotidiennes obligatoires )

 Cette mosquée occupe une place particulière dans les cœurs des habitants.

 C'est aussi un chef-d'œuvre et une perle architecturale qui impressionne.
Son style architectural incarne  les différents aspects de l'architecture islamique
 avec 35 voûtes, un centre pour la daawa,
 chargé de faire propager les principes de l'Islam et 
une bibliothèque en toutes les langues pour permettre  
de bien comprendre 
les concepts de cette religion connue pour sa modération.


 Les responsables au gouvernorat ont à cet effet, 
décidé de considérer la mosquée "d'Al-Mina" comme un site touristique.

La mosquée, pouvant accueillir plus de 10 mille fidèles et avec ses décorations, 
ses deux minarets, ses 35 voûtes, son style architectural et 
ses bas-reliefs, est considérée comme
 une perle au bord de la mer rouge.

Merci de vos passages et de vos lectures,

A tout soudain,


Photos de l'intérieur de la mosquée: ( juin 2017 )












Photos de la construction de cette superbe mosquée.

2008







2009 




Et en 2017 ! 


maquette de la mosquée






mercredi 8 février 2017

Egypte, El Gouna: Le Deauville



Article écrit en 2005

Un petit coin de France ! ! !




Entre deux vadrouilles,
j'ai l'habitude d'aller avec des amis faire,ce qu'il est convenu d'appeler : un bon repas.

Comment faire lorsque l'on habite Hurghada au pays des pharaons et
qu'on est amoureux des bonnes choses et aussi des bons vins ! ! ! ! ! ! ! !

La réponse est simple ; prenez votre voiture,faites une vingtaine de kilomètres et
une fois arrivés à El Gouna ; le tour est joué.

Je ne reviendrai en aucune façon sur la description de la ville et
vous invite pour ce faire à vous rapprocher de l'avis :
« la petite Venise d'Égypte » que j'ai déjà mis en ligne.
Donc, une fois arrivés à El Gouna,
il vous faut vous rendre à la Marina Abou Tig
qui est la dernière construite sur votre gauche
et qui fourmille d'endroits sympas.

Rappelons tout d'abord que la marina est avant tout un port international
qui peut accueillir environ 125 bateaux de plaisance venant de toute la planète.
El Gouna est leur but final ou une étape avant de partir
vers la Méditerranée ou l'Océan Indien.
Cette Marina est reconnue par de nombreux plaisanciers
car elle offre de multiple services comme :
• Electricité, eau, téléphone et télévision câblée
• Un système d'accostage à 4 points
• Un service de sécurité sur 24 heures
• Pompage des eaux usées
• Lavage par jets à haute pression
• Stations de lavage pour les yachts de passage
• Cale/ rampe de lancement
• Boutiques/ approvisionnement
(y compris des fruits et légumes frais)
• Une gamme complète de services
Que demander de plus ?

Voila donc, le décor planté et attelons nous à présent
à vous présenter « Le Deauville ».

Il s'agit d'un restaurant conçu dans la plus pure tradition des bistros français.
Il est né de l'envie de Tarek Sharif (fils d'Omar) qui désirait trouver à El Gouna
 un endroit où il pourrait
dîner exactement comme il pourrait le faire en France.
Il ouvrit donc cet endroit qui devait ne servir qu'à lui-même et ses amis.
De bouche à oreille, la renommée se fit et désormais
le Deauville
fait parti des endroits chics de la petite Venise d'Egypte.

Quelques marches permettent l'accès au restaurant qui nous étonne par son cadre
ayant su allier le style bistro avec une petite touche orientale.
De jolies affiches sous verre ornent les murs ainsi que
quelques photos de Deauville……..

Mais le plus important reste la carte qui se présente sous forme
d'un immense tableau noir sur lequel figurent
les plats proposés qui varient en fonction des saisons
et surtout de la disponibilité des produits
(n'oubliez jamais que nous sommes en Egypte ! !)

Par exemple, on y trouve en entrée :
Terrine au porto, soupa à l'oignon,
salade niçoise ou du « shaour » à la farigoule
(poisson blanc de mer)

En plat principal, on vous propose :
Filet de bœuf, de veau ou de porc, du cop au vin,
blanquette de veau, du filet de thon ou nagel
(poisson de la mer rouge)

Viennent ensuite les desserts où vous pourrez choisir entre :
Crème caramel,
parfait maison,
tarte poire ou crêpes Suzette.

Le tout, accompagné de vins égyptiens ou français selon votre désir.
Par exemple, nous trouvons aussi bien du
Grand Marquis local
que du Bordeaux 2001,
Beaujolais 2001 voire du Mouton Cadet.

Le service et la propreté de cet endroit sont remarquables
et lorsque l'on connaît le pays des pharaons ;
on ne peut être qu'admiratif de l'effort fourni.

Ce que j'apprécie le plus est que la viande arrive
avec la cuisson exacte commandée
(aussi un véritable exploit dans ce magnifique pays
où les canons de l'art culinaire sont totalement différents des nôtres :
il est, en effet impensable de manger de la viande « bleue »
voire « saignante » et tous les beefsteaks et
autre escalopes arrivent archi cuits ! ! ! !)

Les prix sont conformes à la classe de ce restaurant ;
il faut compter environ 150 LE par repas sans les boissons.
(Soit environ 21 euros, cela ne vous semble pas excessif
mais n'oubliez pas que le niveau de vie égyptien
n'est pas comparable à celui de France)

Voila, vous saurez tout une fois que je vous aurais dit
qu'il est aussi très agréable de dîner sur la terrasse
permettant une vue sur les yachts de la Marina.

Si d'aventure, vous veniez à passer par El Gouna,
je vous invite fortement à vous rendre au Deauville,
vous ne le regretterez pas et peut être aurez vous la chance
d'y rencontrer Omar Sharif ! !



 Merci de vos lectures et vos commentaires















vendredi 20 janvier 2017

Louxor, seconde visite de la mosquée Abou Haggag





Bonjour,

En ce mois de janvier 2017, j'avais décidé de revoir MON Louxor !
J'ai donc joué les touristes et j'ai adoré !
Ma première visite fut celle de la mosquée Abou Haggag
qui se situe derrière le temple de Louxor.




Cette mosquée a été construite en 1244 (an 632 de l'hégire) par le saint local 
Abou el Haggag - ou par son fils selon les sources - sur la cour de Ramsès II. 
Cet emplacement était préalablement occupé par une église chrétienne. 
La mosquée a pris place au "niveau médiéval" qui se situe à 7 m au dessus
 du niveau de l'époque pharaonique.
 Au fil des siècles, le sol du temple avait été recouvert de sebak et de sable ;
 c'est ainsi que s'explique la présence très curieuse d'une porte située très en hauteur
 que l'on remarque lors de la visite le temple ...
 Après déblaiement du temple par Gaston Maspero, cette entrée ouvrant sur le temple 
a dû être condamnée.


Nous entrâmes par l'entrée principale où devant nous se trouvait
le tombeau d'Abou Haggag qui fut un bienfaiteur de Louxor.




Notre "guide" l'imam Abdahla.
Vous remarquerez qu'à l'intérieur de cette mosquée se trouve une partie du temple
pharaonique de Louxor ! 


Puis nous sortîmes où sur la gauche se trouve le nilomêtre.




Nous pûmes admirer le joli minaret.



Et voir le temple de cet endroit !



Dans une des salles se célébrait un mariage où nous fûmes accueillies avec joie.








Puis notre visite continua et nous pûmes admirer les superbes fenêtres
donnant SUR le temple.











Juste pour que vous puissiez vous rendre compte
voici cette mosquée vue du temple.




Cette mosquée n'est pas souvent visitée par les touristes de passage
 alors qu'elle est très importante pour les habitants de Louxor.
Chaque année, 3 semaines avant le Ramadan, un mouled - mawlid- très renommé 
réunit une foule immense qui vient honorer le saint local.

J'espère vous avoir donné envie de voir un des joyaux de Louxor

Merci de vos passages et lectures

A tout soudain,