Articles les plus consultés

jeudi 10 novembre 2016

Kazem El Saher La nouvelle star du moyen orient






Bonjour,

Une fois n’est pas coutume,
je voudrais vous parler d’un chanteur énormément
connu en Égypte qui déchaîne les foules du Caire ! !

Je veux parler de Kazem El saher.
كاظم الساهر

Kazem est un artiste irakien
qui enchante par sa voix de velours et
son grand talent musical.
Il a conquis le monde arabe par ses chansons
remarquables de beauté.
Ses chants sont poétiques et
marquent un grand humanisme
doté d’un immense patriotisme.

Kazem n’est pas seulement un artiste remarquable
mais aussi un merveilleux compositeur qui a fait marquer
un tournant dans la musique arabe par ses compositions uniques.

Il a su donner un renouveau à la musique contemporaine
tout en lui préservant
son caractère oriental et ainsi son authenticité.


Son incomparable sourire et sa distinction naturelle
lui ont conféré
une popularité sans limite
dans les pays du Moyen-Orient.


Personnellement,
je lui trouve une petite ressemblance avec Francis Huster
doublé d’un Gérard Philippe ! ! !
Je le qualifierai de chanteur de charme à la voix de velours ! ! !

Il est né le 12 septembre 1961 dans une ville
du nord de l’Iraq appelé Al Mousel.
Il est le huitième enfant d’une famille modeste.
Vers 11 ans, on lui offre sa première Oud
( sorte de guitare très prisée au Moyen-Orient)
Kazem commença à composer mélodies et chansons. ;
sa première œuvre s’appelle « laki antee » ( Pour toi)

Kazem avoue humblement avoir dès 13 ans
écrit des textes pour sa dulcinée
il lui imaginait des histoires fantastiques
et elle y croyait ! ! ! !

Depuis cette époque, il n’a jamais cessé de composer.
Prenant conscience de son aptitude et de son talent,
il commença à se perfectionner
en récitant des versets du Coran
aussi bien qu’en répétant des chansons d’auteurs connus comme :
Mohammad Abdelwahab,
Mohammad Al-Gubbanchi,
Nazem Al-Ghazali,
Abdelhaleem Hafez, Fareed Al Atrash,
et Fairouz.

A l’age de 19 ans (1980),
il commença à enseigner la musique dans diverses associations.
Il se maria également à la même époque.

En 1982, il entra au prestigieux institut de musique de Bagdad
où il étudia au coté du fameux joueur d’oud : Munir Basheer.

A sa sortie, six années plus tard,
on lui conféra le nom de Kazem El Saher.

En 1987, il compose « Ladghat el hayya »
qui rapporte la renommée de son pays
et de ceux de la région de Golf.
En 1990, il émigre au Liban où sa popularité ne fait que croître.
Il part ensuite pour le Canada et demeure depuis 1995 au Caire .



Il est remarqué par un producteur égyptien
qui lui propose un show télévisé :
le succès est foudroyant et
Kazem devint immédiatement
l’idole des jeunes et des moins jeunes.

Pendant la période de l’embargo irakien,
il chantait ne chanson intitulée « Bagdad »
qui faisait pleurer des salles entières ! ! !

N’oubliez jamais dans les chansons arabes,
l’importance du texte ;
Kazem a su allier des paroles intéressantes
sur des mélodies remarquables.

A cet effet, je me permets de vous donner ci
après la traduction de quelques vers de
« El Hob El Mostaheel » :
( Impossible amour) )

« Je t’aime tant
et je sais que le chemin de l’impossible est long
Mais je sais aussi que tu es la reine des femmes
La reine des femmes et personne ne pourra prendre ta place.
Je sais aussi que le temps de l’amour est fini et
que la magie des mots est morte.
Aussi, à aucune autre femme, je ne pourrais dire :
Je t’aime tant, je t’aime tant.
Je t’aime tant et
je sais que tu vis seule et moi aussi je suis seul.
Et entre toi et moi, il y a du vent, des nuages,
des éclairs, du tonnerre, de la glace et du feu.
Et je sais que te regarder serait une illusion.
Et je sais que te voir serait un suicide.
Mais cela me ferait tant plaisir, tant plaisir"


Je vous rappelle aussi que les plus beaux poèmes d’amour
ont été écrits en langue arabe.

Voila, vous comprenez ainsi pourquoi Kazem
est devenu une légende vivante
de la musique arabe permettant
à toute une jeunesse de se retrouver.

Son physique de rêve, sa voix de velours et
sa distinction naturelle sont des atouts
importants dans sa carrière
qui a permis à la musique arabe
de connaître un renouveau incontestable.

Kazem allie le romantisme
avec la musique occidentale classique
et la musique folklorique arabe.

Il enchaîne les shows ( Londres, Paris etc…)
et vient de se produire au Liban au festival de Beiteddine
en duo avec Sarah Brightman.

On peut dire que Kazem a remis à l’honneur
la prestigieuse poésie de Bagdad,
celle qui a enfanté les musiques arabes les plus raffinées
ainsi que de nombreux poèmes lyriques
dont ceux de Nizar Kabbani,
Il a également chanté la paix
avec l'Américain Lenny Kravitz

Je dois avouer ne pas comprendre
toutes les paroles de ses chansons
mais je peux vous assurer être particulièrement sensible
aux mélodies et adorer regarder ses shows télévisuels.

Sur scène, il fait preuve d’un professionnalisme sans pareil :
son sourire et son coté rêveur et timide déplacent des foules.

Ma chanson préférée est « Zidini » que j’ai d’ailleurs
copiée en MP3 et
portée en sonnerie sur mon téléphone portable ! ! ! !

Je ne peux que vous encourager
à écouter quelques chansons
de cet interprète et
vous invite à consulter certains sites français
comme alapage.com ou arabes tel ;
Romanysaad.com( versions anglaises )
où vous pourrez vous faire une idée
sur la nouvelle star du Moyen-orient.

Merci de vos lectures et de vos commentaires,



Sur Facebook, plus de 7 millions d'abonnés ! ! 








mardi 1 novembre 2016

Champagne Mercier




Bonjour,

Aujourd’hui, mon propos vous fera découvrir, 
s’il en est besoin, le vignoble champenois et notamment,
 la maison Mercier dont mon père fut, à ma naissance ; il y a donc bien longtemps,
 l’un des directeurs.

Je ne vais pas vous décrire en long et en large cette célèbre marque de champagne 
que vous pouvez consulter sur le site : champagnemercier.fr,
 mais je voudrais surtout axer cet avis sur un point bien précis 
de l’histoire de la maison Mercier.

J'avais chez moi, en France, une lanterne en fer forgé que j’ai toujours connue
 et que mes parents ont toujours gardé malgré leurs nombreux séjours à l’étranger
 (Algérie, Allemagne ou France).
J’ai toujours entendu dire que cette lanterne avait fait l’exposition universelle de 1900
 sur le char Mercier et aussi me suis-je documentée sur ce point précis
 et je voudrais vous faire partager ce point d’histoire champenoise 
qui me touche de très près.

Dès le moyen age, Don Pérignon inventa ce qu’il est convenu 
d’appeler la méthode champenoise et ce n’est qu’au 17em siècle 
que le nom de Champagne fut donné à ce délicieux breuvage.
En 1858, Eugène Mercier fonda sa propre maison et
 désira faire connaître sa production en misant sur un événement mondial
 qui devait avoir lieu à Paris : l’exposition universelle de 1889.

Pour ce faire, il eut l’idée géniale de construire un immense foudre
 qui pouvait contenir 200 000 bouteilles de brut.
Sa construction dura 11 années et nécessita l’emploi de 150 chênes.
Ce gigantesque fût qui pesait 20 tonnes devait être emmené d’Epernay à Paris.
Il lui fallut construire aussi quatre grandes roues pour le supporter
 et le faire tirer par 12 paires de bœufs.



Ce périple dura 8 jours au cours desquels il traversa des villes et villages en liesse 
à la vue de cet immense foudre, symbole de la pugnacité d’un seul homme Eugène Mercier.
L’histoire veut que des ponts soient renforcés afin de permettre le passage
 d’un tel convoi et que des maisons durent être abattues ……..
Eugène Mercier arriva à Paris et remporta le deuxième prix de l’exposition.

Et , me direz vous,quel rapport avec ma fameuse lanterne ?
Celle que je possède aurait donc servie à éclairer ce foudre et 
devait être fixée sur un des 24 bœufs qui le tirait.

Quelle fierté de détenir un morceau de cette belle page d’histoire !!!

Ce foudre est toujours visible à Epernay au centre du salon d’accueil 
des caves de la maison Mercier et est devenu une des curiosités de la visite ;



Pour votre information : il me fut impossible d'emmener
 cette lanterne avec moi, et je compte la céder à la maison Mercier 
mais j'ai gardé une bouteille de champagne en cristal 
qui avait été faite spécialement pour le tsar Nicolas II.

Photo de cette bouteille qui me sert .....de vase ! ! 




Merci de vos lectures et à très bientôt.






Coupes de champagne



Bonjour,

"Le Champagne ne se boit pas, il se déguste.
Il ne faut pas l'avaler goulûment.
On doit le déguster avec mesure dans des verres étroits,
à gorgées espacées et réfléchies".
COLETTE



 Bonjour,

Comme vous le savez, je suis rémoise d'adoption d'accord,
mais vraiment rémoise coeur ! ! 
Aussi, j'aimerais aujourd'hui attirer votre attention,
non pas sur le champagne
mais sur le contenant
c'est à dire le verre dans lequel nous buvons
ce précieux breuvage ! ! !

Vous avez tous constaté combien la coupe
se prêtait peu à la dégustation du Champagne.
Pourtant, on a coutume de dire : ´je vous sers une coupe ?´
et très rarement ´je vous sers une flûte ?´
La légende dit que la première coupe
a été moulée sur le sein de la Pompadour.
Dans ce cas-là, la coupe a de beaux jours devant elle !



La coupe à champagne apparue vers 1830
est délaissée aujourd'hui, car sa forme évasée
conserve mal l'arôme et les bulles,
et le champagne s'y évente rapidement.
La mousse s'y forme mal et ne tient pas,
le bouquet se disperse.

Les plus utilisés aujourd'hui sont les verres coniques
ou les flûtes.
On ne les remplit qu'au deux tiers.

Pour apprécier toute la finesse d'un Champagne,
il faut lui donner le verre qu'il mérite.

Son volume et sa hauteur doivent être suffisants
pour laisser aux bulles la place d'évoluer
et de monter à la surface et permettre
à la température de rester aussi constante que possible.

La forme idéale est celle d'une tulipe,
la coupe est à éviter à cause de ses bords évasés
qui font s'envoler les arômes trop rapidement.

La finesse du verre a également un rôle,
en particulier au niveau des lèvres,
car elle favorise les sensations gustatives.

Petit conseil personnel : comment lavez les flûtes ?

Rincez les verres à l'eau chaude et sans produit,
laissez-les sécher par égouttage,
puis stockez-les debout, à l'abri de la poussière.
Très souvent les résidus des produits de lavage et de rinçage
" éteignent" la mousse du Champagne.


Quant à moi, j’ai ramené de Reims
mes flûtes type Epernay en cristal taillé.
Elles sont la réplique d’un modèle ancien avec la particularité
d’avoir les bulles qui partent du pied ! ! !





Sabler ou sabrer le champagne?

Autrefois on sablait le champagne en le mettant
dans du sable mouillé pour le garder frais.
Aujourd'hui l'expression «sabler le champagne»
est synonyme
de déguster le champagne.

Sabrer le champagne signifie ouvrir la bouteille.
Cette expression fait référence
aux fastes orientaux alors qu'on utilisait un sabre
pour faire sauter le goulot de la bouteille d'un coup sec.



J'espère que ces quelques lignes
vous auront apportées de petits conseils
et en bonne rémoise, je vous confirme
qu'il ne suffit pas d'avoir un bon champagne,
encore faut-il le déguster dans un beau verre ! ! !

Le plaisir est ainsi complet  ! ! ! !



Merci de vos lectures et commentaires.