Articles les plus consultés

mardi 1 novembre 2016

Coupes de champagne



Bonjour,

"Le Champagne ne se boit pas, il se déguste.
Il ne faut pas l'avaler goulûment.
On doit le déguster avec mesure dans des verres étroits,
à gorgées espacées et réfléchies".
COLETTE



 Bonjour,

Comme vous le savez, je suis rémoise d'adoption d'accord,
mais vraiment rémoise coeur ! ! 
Aussi, j'aimerais aujourd'hui attirer votre attention,
non pas sur le champagne
mais sur le contenant
c'est à dire le verre dans lequel nous buvons
ce précieux breuvage ! ! !

Vous avez tous constaté combien la coupe
se prêtait peu à la dégustation du Champagne.
Pourtant, on a coutume de dire : ´je vous sers une coupe ?´
et très rarement ´je vous sers une flûte ?´
La légende dit que la première coupe
a été moulée sur le sein de la Pompadour.
Dans ce cas-là, la coupe a de beaux jours devant elle !



La coupe à champagne apparue vers 1830
est délaissée aujourd'hui, car sa forme évasée
conserve mal l'arôme et les bulles,
et le champagne s'y évente rapidement.
La mousse s'y forme mal et ne tient pas,
le bouquet se disperse.

Les plus utilisés aujourd'hui sont les verres coniques
ou les flûtes.
On ne les remplit qu'au deux tiers.

Pour apprécier toute la finesse d'un Champagne,
il faut lui donner le verre qu'il mérite.

Son volume et sa hauteur doivent être suffisants
pour laisser aux bulles la place d'évoluer
et de monter à la surface et permettre
à la température de rester aussi constante que possible.

La forme idéale est celle d'une tulipe,
la coupe est à éviter à cause de ses bords évasés
qui font s'envoler les arômes trop rapidement.

La finesse du verre a également un rôle,
en particulier au niveau des lèvres,
car elle favorise les sensations gustatives.

Petit conseil personnel : comment lavez les flûtes ?

Rincez les verres à l'eau chaude et sans produit,
laissez-les sécher par égouttage,
puis stockez-les debout, à l'abri de la poussière.
Très souvent les résidus des produits de lavage et de rinçage
" éteignent" la mousse du Champagne.


Quant à moi, j’ai ramené de Reims
mes flûtes type Epernay en cristal taillé.
Elles sont la réplique d’un modèle ancien avec la particularité
d’avoir les bulles qui partent du pied ! ! !





Sabler ou sabrer le champagne?

Autrefois on sablait le champagne en le mettant
dans du sable mouillé pour le garder frais.
Aujourd'hui l'expression «sabler le champagne»
est synonyme
de déguster le champagne.

Sabrer le champagne signifie ouvrir la bouteille.
Cette expression fait référence
aux fastes orientaux alors qu'on utilisait un sabre
pour faire sauter le goulot de la bouteille d'un coup sec.



J'espère que ces quelques lignes
vous auront apportées de petits conseils
et en bonne rémoise, je vous confirme
qu'il ne suffit pas d'avoir un bon champagne,
encore faut-il le déguster dans un beau verre ! ! !

Le plaisir est ainsi complet  ! ! ! !



Merci de vos lectures et commentaires.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire