Articles les plus consultés

jeudi 18 décembre 2014

Egypte : cigale de mer




Bonjour,

Dernièrement, allant dîner dans un restaurant de poissons
j'ai eu la surprise de voir ces drôles de "bestioles" ! !

Je n'ai pas pu m'empêcher de prendre des photos ! ! !



Mais qu'est ce donc, me direz vous?

Genre de langouste  ! ! ! !

En fait il s'agit de grandes cigales de mer ! ! !

"La cigale doit son nom français au bruit qu'elle fait
en faisant claquer ses pinces,
bruit semblable à la stridulation de la cigale,
insecte bien connu, hôte des zones méridionales.

De la même famille que la langouste et le homard
(en anglais son nom est flat lobster),
la cigale possède une couleur différente selon les fonds,
 châtain, brun rouge à vert olive presque noir.

On la différencie facilement du homard
 car ses pinces sont bien plus courtes.
 Son dos est recouvert de petites protubérances,
une carapace chitineuse imprégnée de calcaire,
qui la rendent invisible dans les rochers
d'où elle ne sort que la nuit.

La taille de la cigale commune se situe autour de 15 cm
mais la Grande Cigale, moins connue
"Scyllarus arctus" peut atteindre 45 cm de long et
 peser 2 kg.

A Marseille, on l'appelle Chambris.
On le retrouve parfois dans la bouillabaisse.

 En cuisine, elle est surtout utilisée
dans les soupes de poisson.
La grande cigale s'accommode de la même façon que
le homard ou la langouste, dont elle a la délicatesse,
mais hélas, il faut dire qu'elle se fait assez rare."




Merci de vos passages
et à tout soudain ! !



mercredi 10 décembre 2014

Le Tarbouch



Bonjour,

Aujourd”hui, j’aimerais vous parler d’une chose que l’on ne rencontre
plus beaucoup au Caire mais qui fait partie intégrante de la culture égyptienne:

je veux parler du tarbouch ! ! ! !



Il s’agit en fait d’un bonnet rouge cylindrique et rigide, 
au sommet duquel pend un gland. 
Il pouvait être entouré d’un linge pour faire un turban. 
Seuls les touristes en portent à présent.

Le tarbouch (appelé fez en Turquie ou chéchia au Maghreb)
 est une tradition ottomane, qui ne se porte plus beaucoup.

  La chéchia:



C'est la coiffure traditionnelle des troupes d'Afrique. 
Elle est en tissus de laine cardée feutré de couleur cramoisie, tirant sur le pourpre.
Sa hauteur est de 250 mm, chéchia déployée. 
Sur le bord inférieur est cousu, à l'intérieur, un pourtour en basane de cuir ou de drap.
 Au sommet dépasse une mèche de laine de 35 mm environ de longueur.

les derniers clients des artisans qui commercialisent quelques dizaines de tarbouch
 par jour ne doivent leur salut qu'aux touristes ou aux accessoiristes de cinéma.

La haute calotte en laine peignée et cardée est devenu un produit de luxe.


Le tarbouch est une coiffure originaire de Fez,
 dont les moutons fournissaient la laine,
 et où les Marocains cultivaient les baies pour teinter les chapeaux en rouge vif.


Mais les Égyptiens ont adopté le mot tarbouch,
qui signifie en persan « couvre - chef ».

Vous avez compris que si vous désirez rapporter ce cadeau d’Égypte,
vous devrez aller les chercher chez les derniers artisans du Caire
qui en fabriquent encore.
C’est au souk du Caire près du célèbre Khan El-Khalili,
en face du Mausolée du Sultan Mameluk Al-Ghouri,
que vous pourrez contempler la dernière machine à former les tarbouchs.



Elle a 80 ans, les laitons éclatants et porte encore l’emblème couronné du Vice-roi !
C'est près de la porte Zuweila, au abords du souk Kayyameyya (les fabricants de tentes)
 que l'on trouve un des derniers, et peut-être le dernier, 
 fabricant de tarbouche de la capitale (pour les touristes ou groom d’hôtel !)

Pour plus d'info, voici un lien qui vous expliquera tout en détails.

http://english.ahram.org.eg/UI/Front/MultimediaInner.aspx?NewsContentID=129687&newsportalname=Multimedia


 Merci de vos passages et
 à tout soudain