Articles les plus consultés

jeudi 30 octobre 2014

« John Lee Hooker " par Johnny Rivers.





16 minutes de souvenirs ! ! ! !



Me replongeant dans mes souvenirs,
je me suis souvenue d'un morceau de musique
qui a marqué une période de ma vie.

Après avoir fouillé dans les quelques 33 tours
que je possède,j'ai retrouvé:

   « John Lee Hooker " par Johnny Rivers.

Tout d'abord, il me faut vous parler
de cet artiste exceptionnel qu'est Johnny Rivers.
Il s'agit d'un guitariste de talent
né le 7 novembre 1942 à New York
qui fut célèbre dans la période des années 60.

Il est coutume de dire que Johnny Rivers
jouait à la manière des noirs américains et
nous de ce fait, nous l'appelions,
le blanc de Bâton Rouge (Louisiane) où il vivait.
Il repris de nombreux morceaux de rock
dont le succès n'était plus à démontré.
A cet effet, je me permets de vous dresser
ci-dessus une liste de titres de chansons
qu'il interpréta pour notre plus grand plaisir.

Mais aujourd'hui, je voudrais vous faire découvrir
ou redécouvrir le disque appelé « Whisky à gogo revisited »
sorti en 1965 qui ne semble pas avoir pris une seule ride.

La face 1 comporte les titres :
C.C rider- got my mojo working
Sunny
( Repris magnifiquement par
Christophe de la nouvelle star 2006 )
It's too late
A hard day night
When a man loves a woman

Et la face 2
John lee Hooker (environ 16 minutes)
Compositeur Johnny Rivers
Interprété par: à la guitare Johnny Rivers,
à la basse Joe Osborn, à la batterie Eddie Rubin
et à l'orgue Larry Knechtel.


Enregistré au Whisky à gogo,
ce morceau d'anthologie du blues
ne peut laisser indifférent.
En effet, Johnny Rivers voulut dédier cette chanson
à son maître spirituel que fut
John Lee Hooker ( 1917- 2001)
Pour ce faire, il s'est inspiré de la guitare rythmique
comme le faisait le célèbre bluesman
qui créa des morceaux comme :
« shake it baby »
(repris par Johnny lors de son concert
au parc des princes 2003 ).
  
Je peux vous confirmer qu'à la fin des années 60,
« John lee Hooker »
faisait fureur dans les discothèques
grâce à son rythme si particulier et si envoûtant.
En effet, ce morceau
comporte une partie de pure merveille
lorsque la guitare et l'orgue se répondent
de façon lancinante.
La guitare de Johnny Rivers semble converser
avec l'orgue de Larry Knechtel
dans une mélodie sensuelle et si entraînante.
  
Pour les jeunes de notre époque,
nous prenions un malin plaisir à
mimer sur la piste ces deux instruments
qui semblaient se parler
et reprenions, tous en cœur
les paroles de ce morceau :

"Baby it's all right
It's all right
We gonna do it all the night
Etc etc………."

Et tout cela se passait au « Monaco » de Reims
qui s'appelle désormais « L'aquarium » ! ! ! ! !

Il est difficile de trouver les mots
pour vous décrire ce morceau
et aussi, je vous invite à vous procurer
ce chef d'œuvre du blues des années 60.
Par curiosité, j'ai visité le site Amazone
qui ne semble posséder
que 4 exemplaires originaux de ce 33T.


Merci de vos lectures et vos commentaires,


Discographie Johnny Rivers années 60.

• Memphis
• It Wouldn't Happen With Me
• Oh Lonesome Me
• Lawdy Miss Clawdy
• Whisky 'A Go-Go
• Walkin' The Dog
• Brown-Eyed Handsome Man
• You Can Have Her (I Don't Want Her)
• Multiplication
• Medley: La Bamba
• Twist And Shout
• Maybelline
• Dang Me
• Josephine
• High Heel Sneakers
• Can't Buy My Love
• I've Got A Woman
• Baby What You Want Me To Do
• Midnight Special
• Rollover Beethoven
• Walk Myself On Home
• Johnny B. Goode
• Whole Lotta Shakin' Goin' On
• Mountain Of Love
• Promised Land
• I Should Have Known Better
• I'm In Love Again
• Rhythm Of The Rain
• He Don't Love You Like I Love You
• Cupid
• Oh, Pretty Woman
• It's All Over Now
• What Am I Doing Here With You
• Moody River
• Keep A-Knockin'
• Seventh Son
• Greenback Dollar
• Stop! In The Name Of Love
• Un-Square Dance
• Silver Threads And Golden Needles
• Land Of 1000 Dances
• Parchman Farm
• I'll Cry Instead
• Break Up
• Work Song
• Stagger Lee
• Susie Q
• The Snake
• I Can't Help Myself
• You Must Believe
• Uptight (Everything's Alright)
• Respect
• In The Midnight Hour
• Secret Agent Man
• Every Day I Have To Cry
• You've Lost That Lovin' Feelin'
• Foolkiller
• Run For Your Life
• You Dig
• By The Time I Get To Phoenix
• A Taste Of Honey
• Days Of Wine And Roses
• California Dreamin'
• Do You Want To Dance
• Cast Your Fate To The Wind
• Poor Side Of Town
• If I Were A Carpenter
• Softly As I Leave You
• The Shadow Of Your Smile
• Strangers In The Night
• Getting Ready For Tomorrow
• Memphis
• Maybelline
• Midnight Special
• Where Have All The Flowers Gone?
• John Lee Hooker
• Seventh Son
• Secret Agent Man
• Muddy Water
• Mountain Of Love
• Medley: La Bamba, Twist And Shout
• It Wouldn't Happen With Me
• Baby I Need Your Lovin'
• Rosecrans Boulevard
• Carpet Man
• Tunesmith
• Sweet Smiling Children
• Do What You Gotta' Do
• Tracks Of My Tears
• For Emily, Whenever I May Find Her
• The Eleventh Song
• It'll Never Happen Again
• Sidewalk Song / 27th Street
• Hey Joe
• Look To Your Soul
• The Way We Live
• Summer Rain
• Whiter Shade Of Pale
• Brother, Where Are You
• Something Strange
• What's The Difference
• Going Back To Big Sur
• Positively 4th Street
• Summer Rain
• Poor Side Of Town
• A Better Life
• The Tracks Of My Tears
• You Better Move On
• Going Back To Big Sur
• Baby I Need Your Lovin'
• City Ways
• Look To Your Soul
• Do What You Gotta' Do
• By The Time I Get To Phoenix
• Ode To John Lee


                        Pour écouter ce morceau,
merci de cliquer sur la pochette du disque
en début de l'article  ! ! 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire