Articles les plus consultés

jeudi 10 novembre 2016

Kazem El Saher La nouvelle star du moyen orient






Bonjour,

Une fois n’est pas coutume,
je voudrais vous parler d’un chanteur énormément
connu en Égypte qui déchaîne les foules du Caire ! !

Je veux parler de Kazem El saher.
كاظم الساهر

Kazem est un artiste irakien
qui enchante par sa voix de velours et
son grand talent musical.
Il a conquis le monde arabe par ses chansons
remarquables de beauté.
Ses chants sont poétiques et
marquent un grand humanisme
doté d’un immense patriotisme.

Kazem n’est pas seulement un artiste remarquable
mais aussi un merveilleux compositeur qui a fait marquer
un tournant dans la musique arabe par ses compositions uniques.

Il a su donner un renouveau à la musique contemporaine
tout en lui préservant
son caractère oriental et ainsi son authenticité.


Son incomparable sourire et sa distinction naturelle
lui ont conféré
une popularité sans limite
dans les pays du Moyen-Orient.


Personnellement,
je lui trouve une petite ressemblance avec Francis Huster
doublé d’un Gérard Philippe ! ! !
Je le qualifierai de chanteur de charme à la voix de velours ! ! !

Il est né le 12 septembre 1961 dans une ville
du nord de l’Iraq appelé Al Mousel.
Il est le huitième enfant d’une famille modeste.
Vers 11 ans, on lui offre sa première Oud
( sorte de guitare très prisée au Moyen-Orient)
Kazem commença à composer mélodies et chansons. ;
sa première œuvre s’appelle « laki antee » ( Pour toi)

Kazem avoue humblement avoir dès 13 ans
écrit des textes pour sa dulcinée
il lui imaginait des histoires fantastiques
et elle y croyait ! ! ! !

Depuis cette époque, il n’a jamais cessé de composer.
Prenant conscience de son aptitude et de son talent,
il commença à se perfectionner
en récitant des versets du Coran
aussi bien qu’en répétant des chansons d’auteurs connus comme :
Mohammad Abdelwahab,
Mohammad Al-Gubbanchi,
Nazem Al-Ghazali,
Abdelhaleem Hafez, Fareed Al Atrash,
et Fairouz.

A l’age de 19 ans (1980),
il commença à enseigner la musique dans diverses associations.
Il se maria également à la même époque.

En 1982, il entra au prestigieux institut de musique de Bagdad
où il étudia au coté du fameux joueur d’oud : Munir Basheer.

A sa sortie, six années plus tard,
on lui conféra le nom de Kazem El Saher.

En 1987, il compose « Ladghat el hayya »
qui rapporte la renommée de son pays
et de ceux de la région de Golf.
En 1990, il émigre au Liban où sa popularité ne fait que croître.
Il part ensuite pour le Canada et demeure depuis 1995 au Caire .



Il est remarqué par un producteur égyptien
qui lui propose un show télévisé :
le succès est foudroyant et
Kazem devint immédiatement
l’idole des jeunes et des moins jeunes.

Pendant la période de l’embargo irakien,
il chantait ne chanson intitulée « Bagdad »
qui faisait pleurer des salles entières ! ! !

N’oubliez jamais dans les chansons arabes,
l’importance du texte ;
Kazem a su allier des paroles intéressantes
sur des mélodies remarquables.

A cet effet, je me permets de vous donner ci
après la traduction de quelques vers de
« El Hob El Mostaheel » :
( Impossible amour) )

« Je t’aime tant
et je sais que le chemin de l’impossible est long
Mais je sais aussi que tu es la reine des femmes
La reine des femmes et personne ne pourra prendre ta place.
Je sais aussi que le temps de l’amour est fini et
que la magie des mots est morte.
Aussi, à aucune autre femme, je ne pourrais dire :
Je t’aime tant, je t’aime tant.
Je t’aime tant et
je sais que tu vis seule et moi aussi je suis seul.
Et entre toi et moi, il y a du vent, des nuages,
des éclairs, du tonnerre, de la glace et du feu.
Et je sais que te regarder serait une illusion.
Et je sais que te voir serait un suicide.
Mais cela me ferait tant plaisir, tant plaisir"


Je vous rappelle aussi que les plus beaux poèmes d’amour
ont été écrits en langue arabe.

Voila, vous comprenez ainsi pourquoi Kazem
est devenu une légende vivante
de la musique arabe permettant
à toute une jeunesse de se retrouver.

Son physique de rêve, sa voix de velours et
sa distinction naturelle sont des atouts
importants dans sa carrière
qui a permis à la musique arabe
de connaître un renouveau incontestable.

Kazem allie le romantisme
avec la musique occidentale classique
et la musique folklorique arabe.

Il enchaîne les shows ( Londres, Paris etc…)
et vient de se produire au Liban au festival de Beiteddine
en duo avec Sarah Brightman.

On peut dire que Kazem a remis à l’honneur
la prestigieuse poésie de Bagdad,
celle qui a enfanté les musiques arabes les plus raffinées
ainsi que de nombreux poèmes lyriques
dont ceux de Nizar Kabbani,
Il a également chanté la paix
avec l'Américain Lenny Kravitz

Je dois avouer ne pas comprendre
toutes les paroles de ses chansons
mais je peux vous assurer être particulièrement sensible
aux mélodies et adorer regarder ses shows télévisuels.

Sur scène, il fait preuve d’un professionnalisme sans pareil :
son sourire et son coté rêveur et timide déplacent des foules.

Ma chanson préférée est « Zidini » que j’ai d’ailleurs
copiée en MP3 et
portée en sonnerie sur mon téléphone portable ! ! ! !

Je ne peux que vous encourager
à écouter quelques chansons
de cet interprète et
vous invite à consulter certains sites français
comme alapage.com ou arabes tel ;
Romanysaad.com( versions anglaises )
où vous pourrez vous faire une idée
sur la nouvelle star du Moyen-orient.

Merci de vos lectures et de vos commentaires,



Sur Facebook, plus de 7 millions d'abonnés ! ! 








1 commentaire:

  1. élégant et un beau sourire ...
    bisous et belle journée

    on a du soleil mais très froid ce matin ... gelée au sol ...les saints de glace sont pas loin

    bisous

    RépondreSupprimer