Articles les plus consultés

jeudi 18 décembre 2014

Egypte : cigale de mer




Bonjour,

Dernièrement, allant dîner dans un restaurant de poissons
j'ai eu la surprise de voir ces drôles de "bestioles" ! !

Je n'ai pas pu m'empêcher de prendre des photos ! ! !



Mais qu'est ce donc, me direz vous?

Genre de langouste  ! ! ! !

En fait il s'agit de grandes cigales de mer ! ! !

"La cigale doit son nom français au bruit qu'elle fait
en faisant claquer ses pinces,
bruit semblable à la stridulation de la cigale,
insecte bien connu, hôte des zones méridionales.

De la même famille que la langouste et le homard
(en anglais son nom est flat lobster),
la cigale possède une couleur différente selon les fonds,
 châtain, brun rouge à vert olive presque noir.

On la différencie facilement du homard
 car ses pinces sont bien plus courtes.
 Son dos est recouvert de petites protubérances,
une carapace chitineuse imprégnée de calcaire,
qui la rendent invisible dans les rochers
d'où elle ne sort que la nuit.

La taille de la cigale commune se situe autour de 15 cm
mais la Grande Cigale, moins connue
"Scyllarus arctus" peut atteindre 45 cm de long et
 peser 2 kg.

A Marseille, on l'appelle Chambris.
On le retrouve parfois dans la bouillabaisse.

 En cuisine, elle est surtout utilisée
dans les soupes de poisson.
La grande cigale s'accommode de la même façon que
le homard ou la langouste, dont elle a la délicatesse,
mais hélas, il faut dire qu'elle se fait assez rare."




Merci de vos passages
et à tout soudain ! !



mercredi 10 décembre 2014

Le Tarbouch



Bonjour,

Aujourd”hui, j’aimerais vous parler d’une chose que l’on ne rencontre
plus beaucoup au Caire mais qui fait partie intégrante de la culture égyptienne:

je veux parler du tarbouch ! ! ! !



Il s’agit en fait d’un bonnet rouge cylindrique et rigide, 
au sommet duquel pend un gland. 
Il pouvait être entouré d’un linge pour faire un turban. 
Seuls les touristes en portent à présent.

Le tarbouch (appelé fez en Turquie ou chéchia au Maghreb)
 est une tradition ottomane, qui ne se porte plus beaucoup.

  La chéchia:



C'est la coiffure traditionnelle des troupes d'Afrique. 
Elle est en tissus de laine cardée feutré de couleur cramoisie, tirant sur le pourpre.
Sa hauteur est de 250 mm, chéchia déployée. 
Sur le bord inférieur est cousu, à l'intérieur, un pourtour en basane de cuir ou de drap.
 Au sommet dépasse une mèche de laine de 35 mm environ de longueur.

les derniers clients des artisans qui commercialisent quelques dizaines de tarbouch
 par jour ne doivent leur salut qu'aux touristes ou aux accessoiristes de cinéma.

La haute calotte en laine peignée et cardée est devenu un produit de luxe.


Le tarbouch est une coiffure originaire de Fez,
 dont les moutons fournissaient la laine,
 et où les Marocains cultivaient les baies pour teinter les chapeaux en rouge vif.


Mais les Égyptiens ont adopté le mot tarbouch,
qui signifie en persan « couvre - chef ».

Vous avez compris que si vous désirez rapporter ce cadeau d’Égypte,
vous devrez aller les chercher chez les derniers artisans du Caire
qui en fabriquent encore.
C’est au souk du Caire près du célèbre Khan El-Khalili,
en face du Mausolée du Sultan Mameluk Al-Ghouri,
que vous pourrez contempler la dernière machine à former les tarbouchs.



Elle a 80 ans, les laitons éclatants et porte encore l’emblème couronné du Vice-roi !
C'est près de la porte Zuweila, au abords du souk Kayyameyya (les fabricants de tentes)
 que l'on trouve un des derniers, et peut-être le dernier, 
 fabricant de tarbouche de la capitale (pour les touristes ou groom d’hôtel !)

Pour plus d'info, voici un lien qui vous expliquera tout en détails.

http://english.ahram.org.eg/UI/Front/MultimediaInner.aspx?NewsContentID=129687&newsportalname=Multimedia


 Merci de vos passages et
 à tout soudain





dimanche 9 novembre 2014

Mamy boom ! ! ! !



Bonjour,

Aujourd’hui, je voudrais vous parler des sentiments
 qui m’animent actuellement et qui,
je pense, devraient faire réfléchir de nombreux parmi vous. 

Je ne veux pas faire de cet écrit une généralité 
mais je souhaiterais que mon analyse puisse servir à d’autres.
Je traverse actuellement une période difficile et 
suis habitée par un mal être que j’ai du mal à définir. 

Ma petite maman nous a quitté brutalement le 3 novembre 2004 
et depuis, j’avoue avoir du mal à refaire véritablement surface. 
Bien sur, ma peine est immense 
mais je suis certaine qu’il n’y a pas que cela.

J’ai eu la chance d’avoir des parents formidables 
qui m’ont inculquée en douceur des principes fondamentaux
qui ont fait de moi ce que je suis actuellement 
et je ne les remercierais jamais assez pour cela.

Mon père disparut lorsque j’avais 17 ans ;
 maman et moi-même, mîmes de nombreuses années à accepter son absence.
Je pense que la situation était complètement différente
 car la seule présence de ma mère me sécurisait et me rassurait ; 
le noyau familial existait toujours et je me sentais encore protégée.
A présent et bien qu’énormément entourée,
 je me sens seule avec une impression de vide immense.

Serais-je devenue adulte aussi brutalement ?

Cela est difficile à définir mais il faut bien avouer
 qu’inconsciemment le bien-être douillet 
dans lequel je vivais depuis de nombreuses décennies a soudain disparu et 
je me trouve désormais confrontée à la dure réalité de la vie.

Bien sur, j’ai depuis longtemps appris à gérer ma vie comme tout le monde
mais je faisais toujours en sorte que maman sache tout,
je lui parlais de tous mes problèmes
ce qui entraînait toujours des discussions enrichissantes. 
J’ai encore tant de choses à lui dire, à lui parler de mes projets et
obtenir son avis sur les orientations que je compte prendre.
 Il va falloir que je m’habitue à cet isolement
 et je sais que cela sera très dur ; mais j’y parviendrai.

Beaucoup d’entre vous doivent penser qu’il était temps
 que je prenne conscience d’être passée du statut d’enfant du baby-boom,
sixties et autre age tendre à celui de mamy boom
 ( peut être dans le coup mais quand même mamy boom ! ! ).

Mon réveil fut brutal et sans concession,
 mais il faut bien reconnaître que je ne suis pas la seule dans cette situation.
 En ce qui me concerne, la transition se fit rapidement
 alors que pour de nombreux d’entre vous, 
 celle-ci a du se faire par paliers successifs.

D’enfant surprotégée, j’ai l’impression d’être passée directement
 à la fonction de grand-mère……………………..

Ne croyez surtout pas que je vais sombrer dans la dépression :
 loin de moi cette éventualité ! ! 
Maman était une femme de décision avec un très fort caractère 
et par respect pour elle, 
il me faut réagir et honorer ainsi sa mémoire.
 Par contre, elle trouverait certainement normal que je m’interroge un tant soit peu.

Voila, vous savez tout ou presque sur les sentiments qui m’habitent actuellement.
 Je pense que le temps sera le meilleur médicament .

Merci de vos passages et commentaires.



vendredi 7 novembre 2014

Le Caire : La villa Hindoue du Baron Empain



LA VILLA HINDOUE DU BARON EMPAIN A HELIOPOLIS

Bonjour,

Héliopolis, le nouveau Caire, dont je vous ai montré,
il y a quelques temps des photos doit beaucoup
à son promoteur le baron Empain.

Il désirait un ensemble urbain cohérent inspiré des cités-jardins,
avec de nombreux immeubles aux architectures intéressantes.


La villa hindoue est un immeuble inspiré des temples indiens
qui a servi de résidence au baron Empain lors de ses séjours à Héliopolis



Le palais en 1920

Érigée à l'entrée du quartier Héliopolis, dans le nord du Caire,
sur un terrain de 12,5 hectares,
la "villa hindoue" n'appartient plus à la famille Empain.
Conçue et réalisée par l'architecte français Alexandre Marcel,
qui a par ailleurs construit le cinéma La Pagode à Paris,
la villa fut vendue en 1955 à une famille saoudienne.

Négligé par ses nouveaux propriétaires, le bâtiment tombe en ruine.
Aujourd'hui, de nombreux égyptiens Français et Belges
souhaitent en faire un musée ou une fondation.

la villa actuellement ! ! ! !
  


Mais qui était Edouard Empain (1852 - 1929)

ce fut un grand industriel et financier Edouard Empain est né le 20 septembre 1852 à Beloeil.
 Issu d’un milieu modeste, il fera la fortune de sa famille.
Il a révolutionné le transport ferroviaire urbain et dirigé de nombreuses sociétés.

Deux créations feront son renom : le métro de Paris et 
les Ateliers de Constructions électriques de Charleroi. 

En 1907, Edouard Empain reçoit le titre de baron. 
Bien décidé à réaliser son dernier rêve, il se lance dans un vaste projet immobilier.
Il achète plusieurs millions de mètres carrés au gouvernement égyptien
et entame la construction de maisons et immeubles.

C'est la naissance de la ville d'Héliopolis, dans la banlieue du Caire.

Décédé en 1929 à Woluwé, le Baron Empain sera définitivement inhumé
dans la crypte de la basilique d’Héliopolis, au centre de sa "cité-jardin".
Innovateur et homme d’affaires accompli, le Baron Empain était aussi mécène.
La communauté scientifique a ainsi pu bénéficier de son important soutien.


La "villa hindoue", que le baron Edouard Empain a fait construire au début du siècle
aux environs du Caire, est abandonnée et fermée au public.
La rumeur la dit hantée ! ! ! !

Le palais du baron qui avait échoué entre les mains d’investisseurs 
égypto-arabes qui projetaient de construire un hôtel super-luxe est racheté.
Les façades des rues du centre sont ravalées et
les édiles s’en prennent même à des contraventions architecturales qui semblaient définitives.
Un rêve pour les Héliopolitains qui espèrent seulement
 qu’après les feux d’artifice et le carnaval les autorités ne retourneront pas
 à leurs vieilles habitudes.
Car s’il faut attendre le prochain centenaire…



En 1998, le baron Edouard-Jean Empain,
petit-fils du baron Edouard,
se disait prêt à construire en Egypte
une nouvelle Héliopolis
pour satisfaire un rêve de famille.

Des investisseurs égyptiens semblent
séduits par ce projet.
La nouvelle Héliopolis saura-t-elle mieux résister à la cupidité des promoteurs ?

Il précise vouloir être enterré en Egypte,
dans la crypte de la Basilique,
aux côtés de son père et de son grand-père.






Merci de vos passages et à tout soudain ! ! ! 




samedi 1 novembre 2014

Un monument de la chanson: Serge Reggiani





Bonjour,

Je voudrais vous parler d'un artiste que j'ai particulièrement aimé
et dont, encore aujourd'hui, j'écoute les disques avec un immense plaisir :
je veux nommer Serge Reggiani.

Au début des années 70,
j'ai eu la chance de l'applaudir deux fois au théâtre de Reims
et je me souviens avec émotion de la chaleur de sa voix
et de la beauté des textes récités.

Depuis peu, j'ai reçu en cadeau,
un coffret de huit disques le concernant et
c'est ainsi que tous ces souvenirs sont revenus à ma mémoire.

L'homme.
Toutes les bonnes biographies consultées sur Internet vous diront
qu'il est né en 1922 dans le nord de l'Italie.
Compte tenu de la situation du pays, son père doit d'enfuir
et c'est ainsi que toute la famille s'installa en Normandie
avant d'arriver à Paris.
Il faut signaler qu'il appris le français en moins d'une année
et surtout qu'il s'intéressa au sport et
tout précisément à la boxe.
A 13 ans, il quitta l'école et devint apprenti coiffeur.
Ensuite, il suit des cours au conservatoire et
ainsi commença sa carrière théâtrale et cinématographique.

Mais je voudrais surtout vous parler du Serge Reggiani
chanteur à la voix si chaude et grave.

Il faut tout de suite signaler que sa célébrité
en tant qu'interprète ne fut effective qu'à partir de 44 ans.
Et dès mai 68, le public jeune dont je faisais partie
commença à aduler ce chanteur et les textes de Boris Vian. ( Le déserteur)
A la même époque, il compose « les loups sont entrés dans Paris »
qui fait allusion à la seconde guerre mondiale.
Il ne faut pas perdre de vue que Serge Reggiani
est un chanteur que l'on qualifie de gauche et
ses prises de position contre le gouvernement
le rendirent populaire à la veille de mai 68.

Pour nous, jeunes de l'époque,
il incarnait une certaine « intelligencia » de Saint Germain des prés.

C'est à ce moment qu'il compose « le petit garçon »
et chante des textes de Georges Moustaki comme « ma liberté ».
La carrière de Reggiani chanteur était lancée
et perdure encore actuellement.
Par la suite, il milita pour de nombreuses causes
et en particulier la lutte contre le e et en faveur des droits de l'homme.
Mais la vie fit que la carrière de Reggiani chanteur
fut en dent de scie, avec des hauts et des bas ! ! !
En décembre 2000, il sortit un album testament
« enfants, soyez meilleurs que nous »
qui ne rencontra pas le succès escompté.

Le coffret
Il se présente avec une photo de Serge Reggiani jeune
fumant une cigarette et comporte huit CD
regroupant la quasi-totalité de son répertoire.
Je vous épargnerai la liste détaillée des Cd
mais vous dirais simplement
que l'on y retrouve tous ces plus grands succès.
En ce qui me concerne, j'adore
« il suffirait de presque rien » et « Sarah »
dont je me permets de vous donner ci après le texte intégral des paroles.
Je vous invite à les lire avec attention
afin de ressentir la beauté des mots employés.



Il suffirait de presque rien (1968)

Il suffirait de presque rien
Peut-être dix années de moins
Pour que je te dise "Je t'aime"
Que je te prenne par la main
Pour t'emmener à Saint-Germain
T'offrir un autre café crème

Mais pourquoi faire du cinéma
Fillette allons regarde-moi
Et vois les rides qui nous séparent
A quoi bon jouer la comédie
Du vieil amant qui rajeunit
Toi même ferais semblant d'y croire

Vraiment de quoi aurions-nous l'air
J'entends déjà les commentaires
"Elle est jolie, comment peut-il encore lui plaire
Elle au printemps, lui en hiver"

Il suffirait de presque rien
Pourtant personne tu le sais bien
Ne repasse par sa jeunesse
Ne sois pas stupide et comprends
Si j'avais comme toi vingt ans
Je te couvrirais de promesses

Allons bon voilà ton sourire
Qui tourne à l'eau et qui chavire
Je ne veux pas que tu sois triste
Imagine ta vie demain
Tout à côté d'un clown en train
De faire son dernier tour de piste

Vraiment de quoi aurais-tu l'air
J'entends déjà les commentaires
"Elle est jolie, comment peut-il encore lui plaire
Elle au printemps, lui en hiver"

C'est un autre que moi demain
Qui t'emmènera à St-Germain
Prendre le premier café crème
Il suffisait de presque rien
Peut-être dix années de moins
Pour que je te dise "Je t'aime"


Sarah ( paroles de G Moustaki) Prélude de C Baudelaire: fin du poeme
"je n'ai pas pour maitresse une lionne illustre"
« Si vous la rencontrez, bizarrement parée
Traînant dans le ruisseau un talon déchaussé
Et la tête et l'œil bas comme un pigeon blessé
Messieurs, ne crachez pas de jurons et d'ordures
Au visage fardé de cette pauvre impure
Que, déesse famine a, par un soir d'hiver
Contrainte à relever ses jupons en plein air.
Cette bohème là c'est mon bien, ma richesse
Ma perle, mon bijou, ma reine, ma duchesse »


La femme qui est dans mon lit
N'a plus 20 ans depuis longtemps
Les yeux cernés
Par les années
Par les amours
Au jour le jour
La bouche usée
Par les baisers
Trop souvent, mais
Trop mal donnés
Le teint blafard
Malgré le fard
Plus pâle qu'une
Tâche de lune

La femme qui est dans mon lit
N'a plus 20 ans depuis longtemps
Les seins si lourds
De trop d'amour
Ne portent pas
Le nom d'appas
Le corps lassé
Trop caressé
Trop souvent, mais
Trop mal aimé
Le dos voûté
Semble porter
Des souvenirs
Qu'elle a dû fuir

La femme qui est dans mon lit
N'a plus 20 ans depuis longtemps
Ne riez pas
N'y touchez pas
Gardez vos larmes
Et vos sarcasmes
Lorsque la nuit
Nous réunit
Son corps, ses mains
S'offrent aux miens
Et c'est son cœur
Couvert de pleurs
Et de blessures
Qui me rassure

Je pense que nombreux d'entre vous sont sensibles aux mots
et je pense que la majorité des textes de Serge Reggiani
renferme une sensibilité inégalable.


Ce grand artiste nous a quitté le 22 juillet 2004
suite à un arrêt cardiaque.
Il avait 82 ans et nous laisse en héritage de magnifiques chansons.
A cet effet, je vous recommande les CD
comportant non pas des chansons
mais des lectures faites par Reggiani
d'Albert Camus, Victor Hugo, Arthur Rimbaud et Serge Gainsbourg.

Toute ma vie, je me souviendrai de l'artiste
qui réussi à donner à l'adolescente que j'étais,
la chair de poule en raison de sa voix grave et chaude
et dont les textes me firent aimer une partie de la littérature française.
Si, comme moi, vous avez, dans les années 60,
vibré en écoutant les paroles des chansons de cet italien déraciné,
je vous invite à vous procurer ou à vous faire offrir
ce coffret renfermant une quantité de souvenirs.

Merci de vos lectures et commentaires, 







jeudi 30 octobre 2014

« John Lee Hooker " par Johnny Rivers.





16 minutes de souvenirs ! ! ! !



Me replongeant dans mes souvenirs,
je me suis souvenue d'un morceau de musique
qui a marqué une période de ma vie.

Après avoir fouillé dans les quelques 33 tours
que je possède,j'ai retrouvé:

   « John Lee Hooker " par Johnny Rivers.

Tout d'abord, il me faut vous parler
de cet artiste exceptionnel qu'est Johnny Rivers.
Il s'agit d'un guitariste de talent
né le 7 novembre 1942 à New York
qui fut célèbre dans la période des années 60.

Il est coutume de dire que Johnny Rivers
jouait à la manière des noirs américains et
nous de ce fait, nous l'appelions,
le blanc de Bâton Rouge (Louisiane) où il vivait.
Il repris de nombreux morceaux de rock
dont le succès n'était plus à démontré.
A cet effet, je me permets de vous dresser
ci-dessus une liste de titres de chansons
qu'il interpréta pour notre plus grand plaisir.

Mais aujourd'hui, je voudrais vous faire découvrir
ou redécouvrir le disque appelé « Whisky à gogo revisited »
sorti en 1965 qui ne semble pas avoir pris une seule ride.

La face 1 comporte les titres :
C.C rider- got my mojo working
Sunny
( Repris magnifiquement par
Christophe de la nouvelle star 2006 )
It's too late
A hard day night
When a man loves a woman

Et la face 2
John lee Hooker (environ 16 minutes)
Compositeur Johnny Rivers
Interprété par: à la guitare Johnny Rivers,
à la basse Joe Osborn, à la batterie Eddie Rubin
et à l'orgue Larry Knechtel.


Enregistré au Whisky à gogo,
ce morceau d'anthologie du blues
ne peut laisser indifférent.
En effet, Johnny Rivers voulut dédier cette chanson
à son maître spirituel que fut
John Lee Hooker ( 1917- 2001)
Pour ce faire, il s'est inspiré de la guitare rythmique
comme le faisait le célèbre bluesman
qui créa des morceaux comme :
« shake it baby »
(repris par Johnny lors de son concert
au parc des princes 2003 ).
  
Je peux vous confirmer qu'à la fin des années 60,
« John lee Hooker »
faisait fureur dans les discothèques
grâce à son rythme si particulier et si envoûtant.
En effet, ce morceau
comporte une partie de pure merveille
lorsque la guitare et l'orgue se répondent
de façon lancinante.
La guitare de Johnny Rivers semble converser
avec l'orgue de Larry Knechtel
dans une mélodie sensuelle et si entraînante.
  
Pour les jeunes de notre époque,
nous prenions un malin plaisir à
mimer sur la piste ces deux instruments
qui semblaient se parler
et reprenions, tous en cœur
les paroles de ce morceau :

"Baby it's all right
It's all right
We gonna do it all the night
Etc etc………."

Et tout cela se passait au « Monaco » de Reims
qui s'appelle désormais « L'aquarium » ! ! ! ! !

Il est difficile de trouver les mots
pour vous décrire ce morceau
et aussi, je vous invite à vous procurer
ce chef d'œuvre du blues des années 60.
Par curiosité, j'ai visité le site Amazone
qui ne semble posséder
que 4 exemplaires originaux de ce 33T.


Merci de vos lectures et vos commentaires,


Discographie Johnny Rivers années 60.

• Memphis
• It Wouldn't Happen With Me
• Oh Lonesome Me
• Lawdy Miss Clawdy
• Whisky 'A Go-Go
• Walkin' The Dog
• Brown-Eyed Handsome Man
• You Can Have Her (I Don't Want Her)
• Multiplication
• Medley: La Bamba
• Twist And Shout
• Maybelline
• Dang Me
• Josephine
• High Heel Sneakers
• Can't Buy My Love
• I've Got A Woman
• Baby What You Want Me To Do
• Midnight Special
• Rollover Beethoven
• Walk Myself On Home
• Johnny B. Goode
• Whole Lotta Shakin' Goin' On
• Mountain Of Love
• Promised Land
• I Should Have Known Better
• I'm In Love Again
• Rhythm Of The Rain
• He Don't Love You Like I Love You
• Cupid
• Oh, Pretty Woman
• It's All Over Now
• What Am I Doing Here With You
• Moody River
• Keep A-Knockin'
• Seventh Son
• Greenback Dollar
• Stop! In The Name Of Love
• Un-Square Dance
• Silver Threads And Golden Needles
• Land Of 1000 Dances
• Parchman Farm
• I'll Cry Instead
• Break Up
• Work Song
• Stagger Lee
• Susie Q
• The Snake
• I Can't Help Myself
• You Must Believe
• Uptight (Everything's Alright)
• Respect
• In The Midnight Hour
• Secret Agent Man
• Every Day I Have To Cry
• You've Lost That Lovin' Feelin'
• Foolkiller
• Run For Your Life
• You Dig
• By The Time I Get To Phoenix
• A Taste Of Honey
• Days Of Wine And Roses
• California Dreamin'
• Do You Want To Dance
• Cast Your Fate To The Wind
• Poor Side Of Town
• If I Were A Carpenter
• Softly As I Leave You
• The Shadow Of Your Smile
• Strangers In The Night
• Getting Ready For Tomorrow
• Memphis
• Maybelline
• Midnight Special
• Where Have All The Flowers Gone?
• John Lee Hooker
• Seventh Son
• Secret Agent Man
• Muddy Water
• Mountain Of Love
• Medley: La Bamba, Twist And Shout
• It Wouldn't Happen With Me
• Baby I Need Your Lovin'
• Rosecrans Boulevard
• Carpet Man
• Tunesmith
• Sweet Smiling Children
• Do What You Gotta' Do
• Tracks Of My Tears
• For Emily, Whenever I May Find Her
• The Eleventh Song
• It'll Never Happen Again
• Sidewalk Song / 27th Street
• Hey Joe
• Look To Your Soul
• The Way We Live
• Summer Rain
• Whiter Shade Of Pale
• Brother, Where Are You
• Something Strange
• What's The Difference
• Going Back To Big Sur
• Positively 4th Street
• Summer Rain
• Poor Side Of Town
• A Better Life
• The Tracks Of My Tears
• You Better Move On
• Going Back To Big Sur
• Baby I Need Your Lovin'
• City Ways
• Look To Your Soul
• Do What You Gotta' Do
• By The Time I Get To Phoenix
• Ode To John Lee


                        Pour écouter ce morceau,
merci de cliquer sur la pochette du disque
en début de l'article  ! ! 




mercredi 29 octobre 2014

Egypte, Hurghada, Costa café


Bonjour,


Aujourd’hui je vous invite à prendre un bon café ! !



Costa café est une société de café basée au Royaume-Uni,
fondée en 1971 par Bruno & Sergio Costa
d'origine italienne ayant une activité de gros
pour fournir du vrai café italien aux restaurateurs.

Pour servir le meilleur café dans le vrai style italien,
ils se concentrent sur le contrôle de qualité
à chaque étape du processus de fabrication
du grain de café à la tasse.

Depuis 1995,
l'entreprise a été acquise par une filiale de la Whitbread




Costa café possède quelques 760 magasins.
On en trouve dans de nombreux pays dont l'Egypte ! !

Leur plus grand magasin est situé à Dubaï
et peut accueillir jusqu'à 320 personnes.


Costa d'Hurghada ! !







Je ne peux que vous engager à y faire une petite halte
pour déguster un bon café servi dans une jolie tasse ! !

Merci de vos passages et
à tout soudain ! ! 



mardi 28 octobre 2014

Egypte : Hassan Fathy



Bonjour,

Connaissez vous Hassan Fathy ?
J'en doute ! !
Pourtant il s'agit d'un extraordinaire
architecte égyptien ! !



Hassan Fathy, réinventa les "voûtes nubiennes"
et les principes de ventilation transversale des bâtiments
pour y assurer une climatisation naturelle,
permanente et efficace.

Hassan Fathy (حسن فتحى)
(Alexandrie, 23 mars 1900 - Le Caire, 30 novembre 1989)
est un architecte égyptien.
Diplômé de l'université du Caire en 1926,
il dessine son premier bâtiment en brique de terre en 1930.

Très tôt, il utilise des anciennes techniques
de constructions locales et ancestrales
qu'il adapte aux contraintes modernes et
aux besoins nouveaux de la vie contemporaine.



Il réalise ainsi près de 160 projets,
non seulement en Égypte,
mais aussi en Iraq et au Pakistan.
Il raconte son experience d'architecte à Gournah
dans un livre qui a pour titre "Construire avec le peuple".
source Wikipédia




Image empruntée sur le site d'Alain Gilleux
que je vous conseille fortement de visiter ! ! !

Oeuvre d’architecte, et oeuvre de foi tout aussi bien,
pour laquelle Fathy fut célébré par
le Prix Aga Khan d’Architecture en 1980 et
par la Médaille d’Or de l’UIA en 1985.

"Droite est la voie du devoir, sinueux le chemin de la beauté"
avait-il coutume d’affirmer.

Et c'est la raison pour laquelle, vous avez tous pu
voir des maisons à dôme
lors de votre passage en terre des pharaons ! ! 


Afin de bien comprendre l' habitat égyptien,
je ne peux que vous demander de vous reporter
à cette page d'habitats du monde ! !

Merci de vos passages et à très bientôt ,



lundi 27 octobre 2014

Egypte, Le Caire, Toutankhamon



Bonjour,

Vous connaissez ou vous avez tous entendu parler de
Toutânkhamon ! ! ! !

En quelques mots, je me permets de vous rappeler l'histoire
de ce jeune prince devenu pharaon
et qui a disparu brusquement en -1327, à dix-huit ans,
par maladie, accident ou sous les coups d'un assassin.

Sans héritier, avec lui disparaît la lignée Ahmosis.
Il est enseveli à la hâte dans une petite tombe
qui n'avait pas été construite pour lui.
Au bout de soixante-dix jours,
on l'inhume selon les rites funéraires royaux dans sa maison d'éternité :
momification, masque mortuaire, cercueils et sarcophages,
quadruples vases canopes pour les viscères,
mobilier et objets funéraires,
jouets et souvenirs du pharaon enfant.
( Source Wikipédia )

Vous avez tous en mémoire ce magnifique masque
de 11 kg d'or exposé au musée du Caire ! ! !



"Le masque est décoré de bandes de pâte de verre imitant le lapis-lazuli
ainsi que de pierres semi-précieuses et de morceaux de verre.
Il est ornée des bêtes sur le front (le vautour et le cobra)
et aux épaules (des têtes de faucon);
ces emblèmes symbolisaient l’autorité divine et
les «Deux Pays» de Haute- et de Basse-Égypte.
Ses yeux en quartz et en obsidienne sont bordés de lapis-lazuli
pour imiter le khôl."


Mais depuis quelques temps
une polémique enfle concernant la filiation de ce mythe
ainsi que sur son aspect ! !


Personnellement, je ne sais si cela est vrai ou non mais je pense
que même avec ces nouvelles découvertes,
Touthankamon restera toujours dans la mémoire collective
comme un jeune prince mort dans des circonstances inconnues ! ! 


Merci de vos passages et
à tout soudain ! !



Egypte : La momie de Toutankhamon ( 2007)



Bonjour,

En surfant sur le net j'ai trouvé ces superbes photos
concernant la momie de Toutankhamon prises en novembre 2007.









Merci de vos passages et
à tout soudain ! !


Egypte : Le Caire : Cordonnier à Khran El Khalili



Bonjour,

Aujourd’hui, flânons à Khran el Khalili et
découvrons ce petit cordonnier.



J'adore voir encore ces "vieux métiers" !

Merci de vos passages et à tout soudain




mercredi 22 octobre 2014

Egypte : Opéra Aïda





Bonjour,

Je viens de lire que l'opéra Aida va revenir au Caire
pour être de nouveau joué
aux pieds des pyramides le 16 décembre prochain.

A ce propos, je voulais vous parler d'un événement
qui a marqué notre vie à Louxor:
l'opéra Aïda de Verdi ! ! !

Une représentation avait déjà eu lieu en 1987
et un vol spécial en Concorde amenait les personnalités
à ce fabuleux spectacle et repartait le soir même vers Paris ! !



En 1994, Aïda se jouait dans le temple d'Atchepsout
et la ville fut en effervescence ! !

Les télés égyptiennes retransmirent
en direct cette manifestation !



Ce dont je me souviens entre autre,
est qu'il faisait un froid de canard
et que des couvertures
avaient été distribuées aux spectateurs ! !

En 1997,Aïda fut encore joué au même endroit !



Les photos que vous voyez sont celles des posters
que je possède et auxquels je tiens tout particulièrement ! !

Sans oublier un foulard édité pour la circonstance ! !




Merci de vos passages et à très bientôt ,




dimanche 19 octobre 2014

la fuite du temps




Bonjour

Je voulais vous faire partager une devise
qu’un ami de mon père lui avait envoyée dans les années 60.


« le temps, le temps, pas le temps, jamais le temps,
A peine le temps, bien peu de temps,
Rarement le temps,
Presque jamais le temps, pas du tout le temps,
Le temps de rien faire, pas de temps libre,
Temps limité,
Le temps manque, absolument pas le temps,
Malheureusement pas le temps,
Toujours de moins en moins le temps,
Plus de temps, le temps, le temps,
le temps est passé……. »


Je possède un tableau avec ce message et je peux
vous assurer que celui-ci me donne chaque fois que je le lis,
une grande leçon de sagesse et me pousse
à méditer sur la condition de l'être humain.

Merci de vos visites et
à tout soudain ! ! !






vendredi 17 octobre 2014

Egypte : Faten Hamama : la quatrième pyramide d'Egypte !


Bonjour,

Parlons aujourd'hui de la 4em pyramide d'Egypte
je veux dire Faten Hamama.
(arabe: فاتن حمامة) actrice et star de cinéma égyptien
(née le 27 mai 1931 à Al Mansurah en Égypte).
Ex et seule épouse d'Omar Sharif.
Elle est considérée comme une
des légendes du cinéma égyptien et du cinéma arabe.

Source Wikipedia




Tout cela pour vous dire que
dans le quartier Manial El Roda au Caire,
se trouve un cinéma portant son nom:
ce ne doit pas être le seul de la capitale
mais ayant eu l'occasion de passer devant,
je ne pouvais ne pas vous le montrer ! ! !





Tous les égyptiens connaissent cette grande artiste.



Figure incontournable
du cinéma égyptien ! ! !


Merci de vos passages et à très bientôt ,



Faten Hamama est décédée le 17 janvier 2015 au Caire